Vous aussi vous commencez à avoir les doigts de pied qui se refroidissent ? Courir dans le froid ne me dérange pas du tout, tant que mon équipement et ma séance me permettent de pas faire chuter la température de mon corps.

Alors, comment faire pour éviter de faire une hypothermie et garder un maximum de confort pendant vos entraînements ? C’est ce que nous allons voir grâce à 10 astuces, aussi bien utile aux femmes qu’aux hommes. Continue reading →



Qui n’a pas déjà hésité de longues minutes devant son armoire pour savoir quel pantalon de course enfiler pour sortir s’entraîner ? Personnellement cela m’arrive souvent, d’autant plus que vivant près de la côte, le temps est très souvent changeant.

Du vent, de la pluie ou un grand soleil pour ma séance de sport ?

La première chose à faire est de connaître le temps qu’il va faire lorsque vous allez chausser vos runnings. Pour une séance de moins d’une heure et que vous allez faire dans l’instant, une petite fenêtre vous suffira pour scruter le temps. Un précieux conseil non ?!

Mais comment faire lorsque vous prenez vos affaires pour aller courir à votre pause déjeuner ou encore si vous aimez aller courir après le travail ? Je pense que bon nombre d’entre vous utilise le site de météo France. Ou peut-être une application de météo. Mais il faut pour cela une app qui fournisse le temps et la température à l’heure. Personnellement j’ai un Iphone 6 et je ne me fit jamais à l’application météo car si il y a une goutte de pluie dans la journée, il me sort qu’il pleut… Alors qu’il y a une différence entre une petite averse et une pluie sans discontinuer.

Du coup, étant un adepte des sports d’eau et plus particulièrement de surf, j’ai depuis longtemps pris l’habitude de consulter le site www.windguru.cz qui fournit un bon nombre d’informations météorologique. Température, vitesse du vent, couverture nuageuse (haute, moyenne et basse) et pour les côtiers, hauteur de la houle 🙂 Je suis rarement déçu des prévisions que Windguru me donne.

Pour nous les coureurs et coureuses à pied, la ligne « Precip. (mm/3h) » représente le volume de pluie qu’il est censé tomber en une heure. Pour informations, si vous approchez ou que vous dépassez 1, prévoyez de quoi vous couvrir d’une bonne pluie.

Je prévois un petit footing, une sortie longue ou du fractionné ?

Là aussi le temps a bien évidemment une importance. Je vois mal une coureuse à pied sortir son legging de sport polaire alors qu’il fait 25° à l’ombre. On va donc plutôt se concentrer sur la période automne/hiver/printemps qui donne le plus souvent des températures fraiches sur l’ensemble de la journée.

Pour un footing qu’il soit de longue durée ou de courte durée ma préférence va au legging de course avec une bonne compression. Il n’est d’ailleurs pas rare que je rajoute en plus des bas de compressions sur les mollets. Mon but est que la séance soit autant un maintien de ma forme que de la récupération active après une grosse séance. Il faut dire aussi que j’aime courir en ayant chaud. Courir en ayant froid est quelque chose que j’évite au maximum…

Par contre quand je fais du fractionné je porte régulièrement deux couches. Non pas que je sois pas propre, mais j’aime courir en legging pendant mon échauffement. Et une fois que les choses sérieuses commencent je passe en short de course. Les jambes vont sérieusement chauffer pendant les tours de piste. Garder un long pantalon de course risquerai de fausser ma séance à cause d’une sensation d’étouffement.

Un pantalon de compression ou un jogging façon baggy ?

On croise surtout des personnes en legging sur les chemins de running. Mais il arrive aussi que certains sportifs et certaines sportives aiment porter des joggings en coton. Personnellement ce n’est pas du tout le style de vêtement pour le sport que j’aime utiliser. La respirabilité, la transpiration, la sensation d’humidité et les nombreux frottements sont autant de raisons qui m’oblige à laisser le jogging pour mes soirées canapés.

Comme je le disais plus haut je suis un adepte du legging et plus particulièrement des leggings effet seconde peau. J’ai la sensation de confort en ayant les jambes au chaud et la sensation de légèreté qui me permet de courir comme une gazelle 🙂 Enfin quand les jambes sont pas trop lourdes !

Et vous, quelle est le pantalon de course que vous aimez porter ?


La période de l’entre 2 guerres a vu les femmes pendre une place importante dans la société française. Elles ont commencés à travailler et à s’émanciper des hommes. C’est aussi à ce moment là que l’image de la femme a évolué de part les magazines et les médias. Plusieurs de ces magazines ont commencés à parler de la cellulite comme étant un problème pour les femmes. Continue reading →


On a vu Comment commencer la course à pied ? puis comment pratiquer La récupération active après la course à pied. Maintenant place à votre objectif qui vous a poussé à vous mettre au running.

Une fois que vous avez une idée de votre état de forme et de vos capacités, vous allez pouvoir vous fixer des objectifs intermédiaires. Par exemple, si vous êtes capable de courir 20 min, il faut avoir pour ambition de courir 25 min au bout d’un mois.
Si vous courrez 6 kms en 30 minutes, il est raisonnable de penser que vous allez pouvoir courir cette même distance en 29 minutes au bout d’un peu plus d’un mois.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au début vos performances vont certainement s’améliorer très rapidement. C’est quelque chose de très motivant dès le début qui permet à beaucoup de persévérer dans la pratique de la course à pied. Puis au fur et à mesure il sera de plus en plus difficile d’aller gagner des minutes au chrono.

Les principaux axes de progression en course à pied

Voici deux exemples bien concrets qui sont pour moi les deux axes principaux de la course à pied. Soit courir plus longtemps soit courir plus vite. A vous de choisir un des deux, voir même les deux si vous êtes dans un état d’esprit de compétition et de progression fulgurante !

Mais la grande question, c’est comment vous allez arriver à atteindre ces petits objectifs pour finalement atteindre le but que vous vous êtes fixé ?

Si j’ai un conseil à vous donner, ce serait le même ! Visez la prise de plaisir au maximum et prenez votre temps. Mais pour rentrer un peu plus dans la technique, j’ai tout de même une préférence pour s’améliorer : le fractionné.

Le fractionné ? Mais qu’est ce que c’est que ça ?!

Une façon bien particulière de s’entrainer que l’on retrouve chez tous les compétiteurs et à mon gout pas assez chez les joggeurs. Ils ont aussi tout intérêt à pratiquer ce type d’effort de façon très ponctuelle.

Le fractionné consiste à alterner les périodes d’efforts avec les périodes de récupération sur une même séance. Un 2 fois 5 fois 100 mètres par exemple. Ne vous inquiétez pas si vous avez relu plusieurs fois cette phrase, ça ressemblerai presque à du chinois 🙂 Mais une fois que vous aurez essayé et surtout constaté les bénéfices, vous ne vous en passerez plus ! (et parlerez en plus couramment le chinois du fractionné 🙂 )

Je ne vais pas vous donner un plan d’entraînement, mais plutôt un bon moyen de commencer ce type d’effort. Si par exemple vous courrez 30 minutes, essayer sur les 5 dernières minutes de placer 5 accélérations sur 100 mètres, et de ralentir l’allure pendant 20 à 30 secondes. C’est le meilleur moyen de mettre un pied à l’étrier. Une fois que vous êtes à l’aise, augmentez le nombre de répétition ou la distance. Toujours en fin de séance une fois que vos muscles sont bien chaud. (quand je dis accélérez, c’est pas tenter le record du 100m, mais bien d’accélérer 😉 )

Et bientôt, je vous fournirai quelques séances spécifiques pour commencer des séances de type fractionné et pour continuer à vous appendre le chinois du fractionné (VMA, seuil, BPM, …..)


Après vous avoir donner plein d’astuces et de conseils pour bien commencer la pratique de la course à pied avec Comment commencer la course à pied ?, voici le second volet de notre série.

Ici moins de littérature et plus de visuel. Pour celles et ceux qui sont pressés d’aller courir, vous allez même avoir le temps de prendre un maximum d’informations en un minimum de temps. Continue reading →


Dans tous les sports il est toujours difficile de savoir de quelle façon démarrer.  Et pour commencer la course à pied, c’est également vrai. Il n’y a pas une bonne méthode pour débuter le running mais plusieurs.

  • Vous êtes plutôt solitaire ou vous aimez être à plusieurs ?
  • Vous avez comme objectif de faire des footings pour une remise en forme ou vous visez un objectif ?
  • Vous pouvez dégager du temps ou votre planning est très serré ?

Autant de question qu’il faut se poser avant de commencer la pratique de la course à pied. Continue reading →